considérations de base

les spores de fougères arborescentes semblent être viables pour environ cinq ans, mais il faut s'attendre à ce que le taux de germination baisse avec le temps de stockage. Le stockage des spores au sec dans un réfrigérateur, maintient la meilleure viabilité à long terme.

Les spores sont sous forme d'une poussière très fine. Il y a peut-être 1000 - 10000 spores dans un petit paquet. Vous devez faire attention lors de l'ouverture du paquet et ouvrir seulement au moment de la plantation. Restez hors de toute zone venteuse, et évitez d'éternuer quoi qu'il arrive.

Obtenir des fougères à partir de spores n'est pas un processus rapide. Vous devrez être patient, certains lots peuvent prendre un an ou plus pour germer et dans certains cas échouer complètement. Si vous voulez des fougères matures sur stipe rapidement, vous devez les acheter déjà poussées! L'activité d'importation des stipes de fougères matures est susceptible de cesser dans les prochaines années, car de trop nombreux insectes ravageurs sont introduits en Europe.

méthode générale

En bref:
Saupoudrer les spores sur un compost stérilisé, qui doit être humide. Vous pouvez, en effet, utiliser presque n'importe quel milieu de croissance, y compris les copeaux en terre cuite, briques, etc Couvrir l'ensemble et laisser dans un lieu chaud (température ambiante) et bien éclairé (mais pas trop ensoleillé) jusqu'à ce que de petites feuilles en forme de coeur se développent (prothallium ). Une fois que ceux-ci atteignent une taille de quelques millimètres de diamètre, brumiser deux fois par semaine, ou chaque fois qu'ils semblent se dessécher. Les jeunes fougères se développent progessivement sur le prothallium qui meure. Si vous oubliez de brumiser, dans la plupart des cas les fougères vont quand même se développer, aussi longtemps que le milieu de culture reste suffisemment humide.

Méthode expliquée en détail:

Utiliser un mélange 50-50 en volume non compressé sec, de tourbe blonde (parfois tamisée) et de sable de quartz. Il peut être substitué par de la Perlite concassée avec quelques avantages:.. La perlite retient l'eau, réfléchit la lumière,et pourrait avoir moins de contaminants que le sable et est généralement déformable en évitant ainsi de rayer ou déchirer. Après addition d'eau de pluie (environ 50% du volume total sec), 'stériliser' à l'aide d'un four à micro-ondes (4 minutes par tasse de mélange dans un four à 800 watts) ou en autocuiseur (25 minutes à 1 bar). le mélange doit être laissé refroidir jusqu'à qu'il soit le plus tiède possible. l'eau de pluie doit être bouillie et laissée à refroidir avant de l'utiliser pour réhydrater le sol séché au four. Les autres milieux que vous pourriez utiliser sont le terreau vendu en jardinerie , la tourbe, la vermiculite, la terre cuite pilée, le papier filtre, la laine de roche, l'agar, et des solutions nutritives diluées. La tourbe est difficile à mélanger avec le sable.

La stérilisation des récipients et des outils:
Vous pouvez utiliser des contenants en plastique transparent avec couvercle, verre, ou des pots en céramique émaillée. Tout contenant de plastique ou de verre recouverte d'une pellicule de plastique devraient également bien fonctionner. L'avantage évident du verre et de la céramique est que le mélange peut être stérilisé directement avec le contenant. Tous les outils et équipements utilisés doivent être stérilisés ou désinfectés à l'eau de javel. Si ils ne résistent pas à la chaleur sèche du four, faire bouillir le tout pendant 5 minutes. Sinon, faites tremper dans une solution d'eau de Javel à 10% pendant 30 minutes et rincez une ou deux fois avec de l'eau préalablement bouillie.

Mettre en place la zone de semis:
Idéalement, la zone de semis des spores doit être stérile, travaillant par exemple sous une hotte à flux laminaire. Le mieux est de désinfecter la surface de la table de travail avec une solution d'eau de Javel à 10%. Portez un masque facial simple sur la bouche et le nez. Lavez vous soigneusement les mains. Placez du papier blanc lisse et propre sur la table préalablement sèche, et mettez tous les outils et supports stérilisés au préalable à portée de main.

Séparez les spores du reste en étallant les spores sur le papier et en tapotant tout en inclinant le papier, les fines spores restent sur place tandis que les plus grosses particules partent en avant se séparant des spores. L'élimination de ces débris de plantes indésirables réduit la probabilité de contaminations ultérieures du milieu notamment en évitant les attaques fongiques.

La plupart des fougères, même celles des régions tropicales semblent bien germer à température ambiante. Il n'est pas nécessaire d'utiliser un germoir chauffé. Toutefois, ce type de germoir (hors tension) permet un environnement approprié pour la croissance de vos fougères.

Il est préférable de semer les spores de fougères en période d'allongement des jours (printemps) pas en période de durée de jour décroissante, d'après mon expérience cela fait une énorme différence. Certains lots semées en fin d'année ne commencent à pousser jusqu'au printemps suivant, et dans ce cas, la mousse et les algues en profitent pour se développer et couvrant la surface des pots.

Les fougères poussent habituellement dans la forêt tropicale ou sub-tropicale comme plantes de sous-bois, avec leurs racines dans une riche couche de litière de feuilles et de débris en décomposition tombés des arbres au-dessus. Ce compost à humidité contrôlée est riche en matière organique, et si elle retient l'humidité, sa nature fibreuse signifie qu'il y a également une bonne quantité d'air emprisonné dans ce compost, ce qui est essentiel pour une bonne croissance des racines.

La stérilization du compost, des outils, etc., est indispensable, mais c'est sans compter sur la présence de spores de levures, de mousses et micro-algues en suspension dans l'air. Sans possibilité de travailler en zone stérile, il est difficile de les éviter. C'est pourquoi une germination rapide est essentielle. Plus les paquets de spores sont stockés longtemps plus les spores mettent de temps à germer - et tous les contaminants (levures, micro-algues...), etc., sont visibles sur le milieu de culture bien avant la germination des spores.

Si les lots sont envahis par la moisissure, vous pouvez essayer un fongicide liquide, dilué d'un quart. Attention à respecter cette dose et éviter de tuer le prothallium.

Le milieu de culture doit être humide, mais pas saturé d'eau. Si vous utilisez un récipient en céramique, vous aurez besoin de suivre l'arrosage avec soin, car il est facile de mettre trop d'eau. L'eau utilisée doit toujours être de l'eau de pluie préalablement bouillie. Vous pouvez percer des trous dans le fond du bac pour le drainage, mais la céramique est un matériau très difficile à percer. Si votre germoir n'est pas complètement étanche à l'air, le milieu de culture finira par se dessécher, et entraîner la mort immédiate du semis. Les prothallium n'ont pas la possibilité de stocker l'eau et ainsi résister à la sécheresse (ils n'ont ni tiges, ni racines).

Vous pouvez obtenir de bons résultats en assurant l'étanchéité du germoir avec du ruban adhésif. Le germoir conserve alors l'humidité pendant une longue période, et sera ainsi moins souvent ouvert limitant le risque de dessèchement.

Une fois que les spores ont germé, les prothallium vont commencer à croître. Au début, cela peut ressembler à de la mousse, ne jetez rien jusqu'à ce qu'ils soient assez grands pour être certain que ce n'est pas de la contamination. Quand tout va bien et que les prothallium sont bien espacés, la surface du pot ne sera pas encombrée de jeunes fougères.

Les fougères arborescentes commencent à se développer à partir du prothallium
Fig. 1. Les fougères arborescentes commencent à se développer à partir du prothallium

Une fois que de vraies feuilles commencent à apparaître, attendez que les fougères atteignent une hauteur comprise entre 3 et 6 cm avant de les repiquer en pot. En dessous de cette taille, les fougères sont difficiles à manipuler sans dommage, et les racines ne sont pas bien développées. Pour le rempotager, utilisez le même compost fibreux dans des petits pots en plastique. Les pots sont placés dans un germoir, puis arrosez pour humidifier sans mouiller le substrat, puis à nouveau assurez vous de l'étanchéité de l'ensemble par du ruban adhésif.

Dés que les fougères sont trop grandes pour le germoir, placez les dans des pots individuels dans des sacs en plastique fermés. Après une courte période d'adaptation, ouvrir progressivement les sacs pour permettre à l'air sec d'entrer dans le sac - vous pouvez commencer par des petits trous, pour ménager progresssivement des ouvertures plus grandes. Vous devez passer à l'étape aéré assez rapidement, et éviter un contact trop long des frondes avec les parois humides du sac, pouvant entraîner l'apparition de moisissures. Une fois que les frondes des fougère occupent tout le volume du sac et sortent par les différentes ouvertures, il est temps d'ouvrir le sac complètement. A ce stade, il y a toujours un microclimat humide à l'intérieur du sac par rapport à l'extérieur (condensation apparaissant sur les parois de temps en temps). Quelques semaines après avoir ouvert le sac, il est temps de sortir les fougères de cet environnement. Vous pouvez à ce stade observer un dépérissement des petites pousses, des premières frondes, mais les nouvelles, plus grandes sortant du sac doivent rester belles.

Un merci spécial à Francis,
www.growing-exotics.org.uk.